River Phoenix à la télé

calendar

Découvrez également River Phoenix en streaming, sur Film & Série

The Thing Called Love (1993)

Sur Paramount Channel, mercredi 23 août à 14h35

A Nashville, Tennessee, on a la musique country dans le sang. Le Bluebird Cafe, un bar qui ne désemplit jamais, est devenu un lieu mythique de la country, où les amateurs se retrouvent pour boire une bière en écoutant les nouveaux talents tenter leur chance. Faire un tabac au Bluebird, devant une salle de connaisseurs, est un passeport quasi assuré pour le succès. James Wright, un jeune rebelle, a réussi son pari ce soir-là en enchantant son auditoire. Tout le contraire de Miranda Presley qui, elle, a plutôt raté son audition. Mais quand les regards de ces deux-là se croisent, ils savent qu'ils vont faire la route ensemble sur le chemin de la gloire... -- Critique : | Genre : Nashville blues. C'est un film qui avait une double vocation : relancer la carrière d'un cinéaste singulier, ex-jeune surdoué subissant échec après échec (Texasville, la suite de La Dernière Séance, Bruits de coulisses...) et confirmer l'envol d'un jeune acteur nommé River Phoenix. Las, alors que le film débutait sa carrière commerciale, on retrouvait le comédien mort d'une overdose dans une boîte de Los Angeles. Les critiques d'alors cherchèrent absurdement dans son jeu la trace de son addiction et de sa détresse : son amertume et sa nonchalance appartenaient-elles au personnage ou à l'homme ? The Thing called love fut déprogrammé, placardisé, directement lancé en vidéo. Vingt ans plus tard, il possède un petit charme vintage : une poignée de vingtenaires, venus des quatre coins des Etats-Unis, se pressent à Nashville, guitare en bandoulière, pour tenter de devenir star de la musique country. Il y a la jolie blonde (la pimpante Samantha Mathis, starlette de l'époque), le poète doué et inconstant (River Phoenix, à qui l'on n'a pas filé les meilleures chansons), l'auteur timide (Dermot Mulroney), triangle amoureux classique — voire un poil banal. Plus marrante, la bonne copine jouée par une Sandra Bullock débutante, et pétulante. Bogdanovitch était arrivé tard sur le film, en deuxième choix, et il fait ce qu'il peut d'un script gentillet et d'acteurs qu'il n'a pas choisis, signant une comédie romantique plutôt innocente, auxquelles les circonstances donnent un piment tragique.— Aurélien Ferenczi

Avec : River Phoenix, Samantha Mathis, Sandra Bullock, Dermot Mulroney, KT Oslin, Anthony Clark, Webb Wilder, Earl Poole

Redif.: 30 août à 16h18

Explorers (1985)

Sur Paramount Channel, jeudi 24 août à 17h12

Le jeune Ben Crandall adore la science-fiction. Jour et nuit, il dévore des livres évoquant les folles techniques qui pourraient exister dans des univers parallèles ou, mieux, dans un futur proche. Après avoir rêvé d'un étrange engin spatial, il s'empresse d'en communiquer les caractéristiques à son ami Wolfgang Müller, un jeune informaticien farfelu. Emballé, celui-ci lui propose de matérialiser ce rêve. Quelques jours plus tard, il donne naissance à un engin en forme de bulle, capable de se déplacer à n'importe quelle vitesse. Les essais ont lieu en présence d'un ami, Darren, qui reste sceptique quant à l'intérêt de cette expérience... -- Critique : Après un rêve, trois ados construisent une bulle-vaisseau spatial et rencontrent des extraterrestres plutôt délirants dont le langage consiste à recracher de vieux spots télé. Petits effets spéciaux, humour gentil : un mini-Dante pour les enfants et quelques parents pas exigeants curieux de voir Ethan Hawke garçonnet.

Avec : Ethan Hawke, River Phoenix, Jason Presson, Amanda Peterson, Dick Miller, Robert Picardo, Leslie Rickert, James Cromwell

Redif.: 28 août à 13h39